Une production Bollywood à Jérusalem en préparation

Une production Bollywood à Jérusalem en préparation

Une production Bollywood à Jérusalem en préparation

Bollywood actor Amitabh Bachchan takes a selfie picture with a selfie stick with Israel Prime Minister Benjamin Netanyahu [centre], his wife Sara and other guests at the Shalom Bollywood event in Mumbai
AFP

Une importante production Bollywood (cinéma musical indien) devrait être tournée à Jérusalem, après que le gouvernement israélien s’est engagé à financer partiellement le projet, a rapporté jeudi le site d’information Ynetnews.

Cette initiative fait partie des efforts déployés par le ministère des Affaires étrangères pour resserrer les liens entre les industries cinématographiques des deux pays.

La décision de cofinancer le projet a été prise par plusieurs ministères, et devrait se traduire par une enveloppe de près d’un million de shekels (234.500 euros).

Elle a été motivée par la volonté de montrer les paysages de Jérusalem dans un film qui devrait attirer plusieurs millions de spectateurs en Inde.

Si le producteur de la société Aa Bollywood est déjà arrivé en Israël pour faire des repérages, aucune communication n’a été faîte sur le scénario, le réalisateur ou encore les acteurs.

L’industrie cinématographique indienne Bollywood (une contraction de Bombay, l’ancien nom de Mumbai, et de Hollywood) est la plus importante et la plus prolifique au monde.

En 2017, près de 2.000 films ont été produits uniquement en Inde, dont 364 à Mumbai.

Les films de Bollywood sont considérés comme les films les plus populaires et les plus rentables en Inde, générant 43% des recettes au guichet sur tout le sous-continent et dépassant, certaines années, le nombre d’entrée des films hollywoodiens.

En Inde, où vivent 1,3 milliard d’habitants, les films de Bollywood attirent une foule immense.

Il en va de même dans toute l’Asie, ainsi que dans les pays n’ayant pas de relations diplomatiques avec Israël, comme le Pakistan, le Bangladesh et la Malaisie.

Ces dernières années, plusieurs tentatives ont été faites pour rapprocher les cinémas israélien et indien, sous l’aile de différents ministères.

GPOPrime Minister Benjamin Netanyahu and his wife Sarah visit a Bollywood production.  GPO

En décembre 2017, le ministère israélien des Affaires étrangères a invité des producteurs de cinq grandes sociétés de production de Mumbai, afin de soutenir la coopération entre les deux pays en matière de cinéma.

Les efforts commencent à porter leurs fruits, et Israël devrait être au centre du prochain Festival international du film de Goa, qui se tiendra en novembre.

En outre, Israël et l’Inde ont signé un accord de coopération afin d’encourager les entreprises cinématographiques bilatérales grâce à un soutien gouvernemental.

Ces efforts se sont concrétisés notamment avec la venue du Premier ministre Benyamin Netanyahou et du vice-ministre des Affaires étrangères, Michael Oren, dans les décors de Bollywood à Mumbai lors de leur visite officielle en Inde en janvier dernier.

Devant le rapprochement opéré entre Israël et Bollywood, le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions) a appelé l’industrie cinématographique indienne à boycotter Israël et à “ne pas lui permettre d’utiliser les stars indiennes pour se purifier, alors qu’elle violait les droits de l’homme des Palestiniens”.

i24news

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.